nov. 2011

Kindle en complément d'un iPad

J’ai récemment fait l’acquisition du lecteur e-books Amazon Kindle en complément de mon iPad 2 bien que celui-ci me donne entière satisfaction pour la lecture des lives électroniques dans la majorité des cas, sauf en extérieur ou la lecture sur ce type d’écran est très inconfortable pour ne pas dire inutilisable. Etant donné que c’est principalement en vacances que je trouve le plus de temps pour lire (donc en extérieur), j’étais à chaque fois frustré de devoir ajouter dans mes valises 2 ou 3 bouquins, en sachant que lorsqu’on voyage avec des compagnies low-cost, le poids des bagages est très limité. Le Kindle ne pèse que 170 g et vous pouvez y télécharger des centaines de livres.

IMG_8113

J’ai voulu dans ce billet comparer l’affichage sur les deux appareils dans différentes conditions d’éclairage, j’ai utilisé l’application Kindle sur iPad (concurrente de iBooks) qui permet de synchroniser la lecture entre les différents appareils reliés au même compte Amazon. (Dernière page lue, signets, notes, ...), de plus, contrairement à iBooks, l’application Kindle intègre un dictionnaire en langue française.

En intérieur de jour

Voici en premier lieu les 2 appareils photographiés en intérieur, comme vous pouvez le constater, la lisibilité est bonne sur les deux appareils, pas de rétro-éclairage sur le Kindle, mais la lumière naturelle est suffisante. Sur l’iPad, il faut jouer sur le rétro-éclairage pour obtenir un bonne lisibilité sans fatiguer les yeux.

IMG_8111

En extérieur

Les choses se corsent pour l’iPad, même avec la luminosité poussée à son maximum la lecture devient désagréables à cause des reflets et du manque de lisibilité.

IMG_8121

Sur le Kindle, la tendance s’inverse, plus la lumière extérieure est forte, plus a lisibilité est meilleure (comme pour un livre classique)

IMG_8120

En intérieur de nuit

Et pour une lecture au lit le soir, comment se comportent les deux appareils ?

Soyons clair, impossible de lire sur le Kindle sans éclairage d’appoint (voir le Kindle à droite sur la photo ci-dessous)

IMG_8127

Il faut donc soit utiliser un lampe de chevet, ou une petite lampe LED :

IMG_8131

Voici une photo reprenant l’iPad et le Kindle éclairé par la LED

IMG_8132

Personnellement, la nuit je préfère lire sur l’iPad (en réglant la luminosité à son minimum) mais c’est une question de goût je pense, d’ou l’intérêt pour moi de l’application Kindle pour la synchronisation qui permet de passer d’un périphérique à l’autre très facilement.

Le test de la photocopieuse

Au niveau du Kindle, nous sommes tellement proche de l’impression sur papier qu’il est même possible de photocopier une page ce qui s’avère bien sur impossible sur un écran TFT classique.

Photocopie de l’iPad

iPad

Photocopie du Kindle :

Kindle

En conclusion

Le Kindle s’avère un excellent complément à l’iPad pour autant que l’on passe par la boutique Amazon pour acquérir ses livres, je ne suis pas du tout déçu de mon acquisition, l’interface est certes rudimentaire pour les habitués des produits Apple (pas tactile, moins intuitif), mais ce n’est pas dérangeant quand on part sur l’idée que c’est un outil dédié à une tâche particulière (la lecture) contrairement à l’iPad qui est beaucoup plus polyvalent.

Amazon a présenté récemment une tablette Kindle Fire basée sur Android avec un écran TFT classique qui aura exactement les même problèmes que l’iPad pour la lecture en extérieur, dommage, qu’ils s’écartent de la technologie e-Ink qui offre vraiment un confort de lecture très agréable, je pense qu’ils auraient pu faire un malheur avec un Kindle Fire avec deux écrans e-Ink d’un côté et TFT de l’autre.

images
|